Emanuel_1 

EMANUEL SOARES est né à Peniche, Portugal le 27 septembre 1969. Dès son plus jeune âge, il manifesta son goût pour la musique, surtout pour le fado, le genre musical qu’il entendait le plus chez lui. Néanmoins, ce n’est qu’en 1996 qu’Emanuel, invité à chanter à l’occasion de l’anniversaire de la «Maison du Benfica» à Torres Vedras a vu le fado prendre une place importante dans sa vie. Il a commencé par chanter dans des collectivités et des restaurants. Il y chante encore aujourd’hui, mais en tête d’affi che. En 2010, il enregistre son premier album, Doze Fados e uma Canção. Ce CD comprend une chanson espagnole, Como una Ola, immortalisée par Rocio Jurado. Après quoi, il chante pendant cinq mois au restaurant Fado Vossemecê à Lisbonne et, depuis lors, régulièrement dans des « Casas de Fado » de Lisbonne et Porto.

Il a souvent été invité par la fameuse Casa de Fado Marquês da Sé à Alfama, Lisbonne, preuve de la reconnaissance de son talent. En 2013, il fait du fado sa profession, et en février 2014 il présente son deuxième album solo, Vaise traçando um destino. Depuis lors, il se produit du nord au sud du pays, ainsi qu’en Suisse, au Luxembourg, en France, en Allemagne et en Espagne. Fin 2014, Emanuel invite Andreia Matias à enregistrer avec lui un album, qu’ils ont appelé Cumplicidade. Les 10 et 13 juin 2015, il a participé au premier festival luso-brésilien «Tudo isto é Fado» à Recife, au Brésil.

Cette année, après avoir chanté en Suisse le 22 septembre, Emanuel Soares partira pour Newark, Etats-Unis, où il chantera pour la première fois les 28, 29 et 30 du même mois.

Compter avec la présence d’Emanuel Soares, plus que ressentir de l’émotion à chacune de ses interprétations, est être sûre de vivre « le Fado » en chaque fado écouté.
Angelica1

ANGELICA FERNANDES DA SILVA est née à Vila Nova de Famalicão, au nord du Portugal.

Elle est arrivée en Suisse avec ses parents, et à treize ans a commencé à chanter le fado dans des évènements et des restaurants.

À vingt ans elle faisait partie du groupe «Uma nova forma de fado»  où elle chantait accompagnée par l’accordéon.

Angelica n’a jamais pris des leçons de musique ou de chant; «son fado» elle le chante avec la passion qu’elle porte à son pays natal.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s